Dossier de la rédac : les blocages du 17 novembre s’organisent dans la Loire

reunion-17-novembre-roannais

Faut-il s’attendre à un samedi galère le 17 novembre prochain ? En tout cas, sur les réseaux une fronde est en train de s’organiser. La fronde des automobilistes qui disent stop à la hausse des carburants et plus largement à la baisse du pouvoir d’achat.

15.000 personnes prêtes à manifester à Saint-Etiennne ?

Et à Saint-Etienne, on ne devrait pas être épargné par la mobilisation. Pour preuve, cette page « événement » intitulée « Blocage national contre la hausse du carburant Loire St-Étienne » qui en quelque jours a attiré des milliers de personnes. Près de 15.000 participeront ou se disent intéressées à participer. Sur cette page, la semaine dernière,  un internaute a posté la photo d’une pompe avec ce commentaire : « 127 euros le plein de diesel pour un Master, somme qu’il ramène au France, ça fait 833 francs ».

Alors le 17 novembre, nombreux sont ceux qui entendent se faire entendre. Un appel au blocage est donc clairement lancé sur les réseaux sociaux. A Saint-Etienne, un rendez-vous est déjà donné dès 6h30 sur le parking du Géant Casino de Monthieu. On annonce des blocages aux entrées de Saint-Etienne mais aussi une opération escargot sur l’A47. Une grogne qui a le mérite d’effacer la rivalité avec Lyon. Puisque les organisateurs du blocage sétphanois précisent que le mouvement est organisé « avec nos amis lyonnais pour une lutte plus performante ».

Dans le Roannais, on se prépare aussi

L’appel au blocage des routes le 17 novembre prochain en signe de protestation contre la hausse des prix du carburant a aussi été entendu dans le Roannais. Là aussi, groupe Facebook s’est créé pour structurer le mouvement et comptabilise près de 5.000 membres. Une première réunion était organisée samedi à Mably. Les organisateurs ont insisté sur sa dimension pacifiste et apolitique, tout en élargissant le mot d’ordre à toutes les colères qui s’expriment en marge de la hausse des prix de l’essence et du gazole. Explications avec Raphaël, gilet jaune sur les épaules, à l’origine de la création du groupe 17 novembre roannais sur Facebook :

Parmi l’assistance, on exprimait son ras le bol général en pointant la baisse du pouvoir d’achat

 

Dans le Roannais, on prévoit le blocage du rond-point sur la Nationale 7 à Mably, de l’accès à la rocade à Perreux (route de Vougy), du rond-point de Villemontais sur la D8 et du pont de la Loire qui mène au Coteau.

Préavis de grève à la STAS ?

Un préavis de grève doit être déposé à la STAS, la société de transports se l’agglomération stéphanoise, pour permettre aux salariés qui le souhaitent d’aller manifester le 17 novembre. C’est ce que fait savoir la CFDT dans un communiqué. Lundi, la direction de la STAS nous affirmait n’avoir reçu aucun préavis officiellement.

Journaliste
Commentateur des matchs de la Chorale de Roanne