Dossier de la Rédac : les animaux aussi ont leur fourrière à Loire-Forez-Agglomération

Stéphane Davim, propriétaire de la Fourrière animale de Loire-Forez-Agglomération à Saint-Etienne-le-Molard.
crédit photo : activradio.com

Le dossier de la Rédac est consacré ce vendredi matin à la nouvelle fourrière des animaux pour les 88 communes de Loire-Forez Agglomération. Située à Saint-Etienne Le Molard, elle recueille les chiens et chats errants, ou même abandonnés, afin de les restituer au plus vite à leurs propriétaires.

250 animaux accueillis chaque année

Jusqu’au 1er septembre, c’était la déchetterie de Savigneux qui assurait ce service. Des box spéciaux étaient prévus à cet effet, mais le recentrage de cette mission, chez Stéphane Davim (au domaine des Mûriers, à St Etienne Le Molard), va permettre une plus grande efficience du service, comme l’explique Pierre Drevet, vice-président de Loire-Forez en charge du déchet et de la fourrière animale

« Il (Stéphane Davim) gérait déjà la fourrière du Pays d’Astrée. Ce qui est appréciable, c’est le service qu’il rend au-delà de retrouver le propriétaire. Il sera aussi efficace avec les 110 000 habitants et 88 communes de l’Agglo. 9 fois sur 10, les propriétaires sont retrouvés, mais si ce n’est pas la cas, l’animal est remis à la SPA. Il n’est pas piqué. » Ce sont les communes ou les particuliers qui retrouvent les animaux qui doivent les amener à la fourrière des animaux.

De 30 à 90€ de frais si l’animal ne reste qu’une seule journée

Et si votre chien ou chat est récupéré à la fourrière des animaux, il vous en coûtera 30€ de frais de garde le premier jour, puis 15€ les jours suivants, et 60€ de frais pour le faire pucer si ce n’est pas déjà le cas.

Les animaux sont donc accueillis dans 10 box séparés chez Stéphane Davim, avant d’être pris en charge par la SPA au bout de huit jours. Pour ne pas en arriver là, il souhaite faire passer un message aux propriétaires d’animaux


« Le premier conseil, c’est déjà de faire pucer les animaux domestiques. Ça consiste à lui injecter un grain de riz sous la peau avec les coordonnées du propriétaires et l’identification de l’animal. C’est une obligation – pas toujours respectée – quand les propriétaires déménagent ou que l’animal est donné. Il faut donc le mettre à jour. Par exemple, j’ai un chien dont le propriétaire est de Montpellier. Des fois, ça me demande une enquête pire que Colombo !« 

À noter que si le propriétaire n’est pas retrouvé tout de suite, des photos des animaux recueillis sont diffusées sur les réseaux sociaux (notamment Pet Alerte 42 sur Facebook), mais aussi dans les mairies et chez les vétérinaires de Loire-Forez-Agglomération.

Deux autres fourrières pour animaux existent dans la Loire, à Saint-Etienne et Saint-Chamond.

L'écriteau à l'entrée de la Fourrière animale à Saint-Etienne-le-Molard. crédit photo : activradio.com

L’écriteau à l’entrée de la Fourrière animale à Saint-Etienne-le-Molard.
crédit photo : activradio.com

Stéphane Davim, propriétaire de la Fourrière animale de Loire-Forez-Agglomération à Saint-Etienne-le-Molard. crédit photo : activradio.com

Journaliste