Dossier de la rédac : les municipales ont déjà commencé dans la Loire

A Saint-Etienne, on est déjà en pré-campagne à un an et demi des élections municipales… On en parle dans le dossier de la rédaction. Alors bien sûr, personne n’est officiellement déclaré, mais en coulisse et sur les réseaux sociaux, on se prépare. Et un duel semble déjà se dessiner à Saint-Etienne.

Un duel Perdriau – Gagnaire à Saint-Etienne ?

Un duel entre le maire LR sortant Gaël Perdriau et le référent de la République en Marche et ancien député PS Jean-Louis Gagnaire. C’est lui qui est pressenti pour conduire la liste, mais attention, elle ne sera pas étiquetée « En marche », prévient l’intéressé. Il s’agira d’une liste ouverte, qui rassemblera autour d’un projet afin de créer les conditions de l’alternance, dit-il.

En attendant, Jean-Louis Gagnaire tente de se positionner en principal opposant à Gaël Perdriau sur Twitter, notamment. Les attaques contre l’actuel maire de Saint-Etienne se multiplient. L’une des dernières en date, c’est contre l’abattage de plusieurs arbres morts ou dépérissant sur la rue du président Wilson. Jean-Louis Gagnaire prenant l’exemple de Villeurbanne qui fait le choix, au contraire, de végétaliser ses rues. Ce sera peut-être l’un des thèmes de son programme. Gaël Perdriau n’est pas en reste non plus quand il s’agit d’attaquer sur les réseaux sociaux. Sa cible privilégiée ces dernières semaines ? Emmanuel Macron et la politique du gouvernement. A un an et demi des municipales, tous les coups semblent permis sur les réseaux.

Trop tôt pour se lancer selon Maurice Vincent

Pour l’ancien maire socialiste de Saint-Etienne, Maurice Vincent, il est encore trop tôt pour penser aux municipales… Pour l’élection de 2014, il avait attendu avant de se déclarer…

Maurice Vincent, qui a soutenu Emmanuel Macron en 2017, attend de voir les projets pour se positionner. Une chose est sûre, il « n’ambitionne pas d’être candidat » nous dit-il. Les prochaines élections municipales auront lieu en mars 2020.

A Roanne, une liste « parodique »

A Roanne, il y a quelques semaines, on a eu droit à une candidature « parodique » pour les municipales… Celle du collectif 88% qui se réunit tous les 88 jours depuis un an et demi, pour dénoncer l’augmentation des rémunérations du maire Yves Nicolin, peu temps après avoir laissé son mandat de député… C’est le cheval de bataille de ses membres, qui nous ont expliqué leurs motivations… Ecoutez l’un d’entre eux Pierre Dutreuil

Des propos reccueillis par Anthony Verpillon

Rédacteur en chef
Infos matinée