Dossier de la rédac : les opposants défendent leurs solutions alternatives

Photo ACTIV RADIO

La ministre des transports Elisabeth Borne n’a toujours pas enterré le projet de l’A45… Mais, c’est tout comme. Sur France Inter, elle a évoqué samedi le projet de nouvelle autoroute entre Saint-Etienne et Lyon, indiquant que la priorité était d’améliorer les infrastructures existantes. Améliorer l’A47, c’est l’une des solutions alternatives portées par les opposants, mais pas que. C’est notre dossier de la rédaction. Quelles sont justement ces solutions alternatives ? Elles sont multiples pour Ben, l’un des portes-paroles du collectif contre l’A45

Julia Lourd est présidente de la Sauvegarde des Coteaux du Jarez. Pour elle, il est inconcevable de ne pas avoir un service de transports en commun digne de ce nom

Les défenseurs refusent tout plan B

Du côté des élus défenseurs de l’A45, pas question de parler de plan B. Le député LREM de Saint-Etienne Jean-Michel Mis est monté au créneau lundi après les déclarations de la ministre des transports ce week-end. Des propos pas acceptable en l’états, dit-il, « dans la mesure où la réalisation de l’A45 n’attend plus que sa signature ».

Même son de cloche du côté de Saint-Etienne métropole. Son président Gaël Perdriau ne veut pas entendre parler de plan B, tout pendant que le plan A n’est pas enterré. 
Les précisions d’Anthony Verpillon pour ACTIV

Photo ACTIV RADIO

Rédacteur en chef
Infos matinée