Le dossier de la rédac : les TER d’Auvergne Rhône-Alpes testent le WIFI à bord

Crédit photo : activradio.com

Comme chaque jour, on retrouve le dossier de la Rédac’ sur Activ. Et on parle des trains ce lundi. Avec la Région Auvergne-Rhône-Alpes qui innove. Elle a lancé la semaine dernière, une expérimentation en mettant le Wifi à disposition des voyageurs de la ligne Mâcon-Lyon-Valence.

La région AURA pionnière en province

Un service qui était déjà présent dans les TGV, mais qui s’insère pour la première fois au sein des TER. Le principe est simple : huit antennes relais sont installées sur le toit de deux rames, puis le réseau accumulé est redistribué grâce à deux bornes placées dans le train.

Martine Guibert, vice-présidente de la Région déléguée aux transports, se félicite de cette innovation financée à 100% par la Région

Cette expérimentation va s’étendre sur 18 mois pour avoir un vrai retour d’expérience des usagers. À noter aussi que les vitres vont être rendues un peu moins imperméables aux antennes 4G disséminées le long des voies. Les 388 rames de la Région devraient être équipées d’ici plusieurs années.

Alain Thauvette est le directeur régional TER Auvergne-Rhône-Alpes. Pour lui, la France, n’est pas en retard dans ce domaine, puisque les TGV étaient déjà équipés. Il nous explique aussi pourquoi l’expérimentation ne se fait pas sur le Lyon-Sainté :

Et selon Alain Thauvette, ce sont les Anglais qui sont les plus en avance sur l’intégration du WIFI dans les trains.

Donner la paroles aux usagers pour évoluer

Didier Claude est chef de projet WIFI pour le TER. C’est notamment lui qui a dû réfléchir à la faisabilité du projet et à son meilleur design pour l’intégrer à bord des rames. Il nous rappelle aussi que c’est avant tout un service rendu à l’usager :

Les usagers accueillent ces nouveautés avec une certaine distance. À l’image de ces personnes interrogées en gare de Roanne

Crédit photo : activradio.com

Journaliste