Du rififi au sein du FN de la Loire en vue des élections législatives

DR / image d'illustration

Deux conseillers municipaux de Saint-Chamond viennent d’être mis à l’écart par la fédération départementale du parti frontiste. Et ils ne « pourront plus porter les couleurs du FN ».  La secrétaire départementale Sophie Robert vient de l’annoncer.

Le premier à être mis au pilori, c’est Franck Descours, chef de file des frontistes de Saint-Chamond et élu depuis 2014… Il est « en rupture avec le parti depuis qu’il a appris que quelqu’un d’autre a été pré-investi sur la 3e circonscription » affirme le FN. Ce quelqu’un d’autre s’appelle Isabelle Surply, conseillère régionale d’Auvergne-Rhône-Alpes. Franck Descours, jeune artisan boucher, a remis sa démission au maire de Saint-Chamond… Il dit vouloir se consacrer désormais à sa carrière professionnelle. L’autre élu municipal à être écarté par le parti de Marine Le Pen dans la Loire, c’est Ludovic Castillan. A l’AFP, il a reconnu « quelques petits désaccords » avec Sophie Robert et dit trouver « le procédé déplorable ». 

Un parti qui préfère l’apparence à l’expérience ?

Ludovic Castillan  évoque même un « ras-le-bol » de certains élus frontistes, et dénonce le fonctionnement de la fédération ligérienne qui « préfère investir aux législatives de belles jeunes femmes en jupe, inconnues de la population locale, plutôt que des élus de terrain qui s’investissent depuis près de trois ans dans une collectivité ». Ce à quoi Sophie Robert répond que le parti n’a « plus les difficultés d’autrefois à trouver des candidats » et que « cela crée des rancoeurs ».

Rappelons qu’à Roanne, deux conseillers municipaux frontistes avaient aussi claqué la porte du parti en mai dernier, en découvrant là-aussi que le FN  avait pré-investi Sarah Brosset dans la 5ème circonscription, alors qu’elle avait démissionné du conseil municipal de Roanne quelques mois plus tôt. Dans la Loire, le FN a perdu un quart des 16 conseillers municipaux élus en 2014.

Six candidats déjà pré-investis

En vue des législatives, le parti a déjà pré-investi six candidats. Un dans chaque circonscription. Ecoutez Sophie Robert

DR / image d'illustration

Rédacteur en chef
Infos matinée