En pleine canicule, les ouvriers des chantiers s’adaptent dans la Loire

Photo de Steel en avril 2019

Une pensée pour les professionnels qui travaillent en extérieur : les ouvriers en première ligne. La semaine est intense en raison des fortes chaleurs. Des mesures sont-elles prises ?

Le chantier Steel avancé d’une heure

A Saint-Etienne, ils sont 300 ouvriers en ce moment sur le chantier Steel de Monthieu. Plusieurs mesures de prévention ont été prises. Explication avec Romain Royer, directeur des travaux pour le groupe Apsys :  « l’ouverture a été avancée à 5h30 au lieu de 6h30 pour gagner une heure de fraicheur. A 15h-15h30 le chantier est terminé. On a aussi demandé aux ouvriers qui prennent un traitement médicamenteux de se faire connaître. Sans oublier les pauses plus fréquentes, et l’eau obligatoire à proximité des postes. » S’il le faut, le chantier peut être arrêté pour intempérie. Ce fut le cas cet hiver en raison du gel ou de la neige : entre 15 jours et 3 semaines d’arrêt cumulés. Des aléas prévus dans le calendrier.

Attention au risque d’incendie

Le secrétaire général de la Fédération du BTP de la Loire Tristan Vacheron nous explique de son côté que plusieurs organismes existent pour aider les entreprises à s’informer« Il s’agit de l’OPPBTP, l’Organisme Professionnel de Prévention du Bâtiment et des Travaux Publics qui distille des conseils pratiques. Le BTP dispose également des services de santé qui sont à l’écoute des salariés. » La Fédération BTP de la Loire appelle également à la prudence puisque les risques d’incendie sont multipliés lorsque le mercure augmente.

Photo de Steel en avril 2019

Journaliste
Chroniqueuse