Et pourquoi pas une femme à la tête du département de la Loire ?

Photo ACTIV RADIO

L’actualité politique en cette rentrée est marquée par les Sénatoriales le 24 septembre, puis, par la suite, de l’élection d’un nouveau président au Conseil départemental de la Loire. Bernard Bonne, candidat au Sénat, a annoncé qu’il quittera ses fonctions, quoi qu’il arrive. On pourrait bien avoir une présidente.

« Il y en a plusieurs qui peuvent prendre la suite (…) on va le déterminer ensemble,
tranquillement après le 24 septembre »
(B. Bonne, le 26 juin 2017 au micro d’Activ)

Parmi les « présidentiables », on peut penser à l’actuel premier vice-président, Georges Ziegler ou à Alain Laurendon, en charge des transports au département. Le maire de Saint-Chamond, Hervé Reynaud, aurait lui renoncé, préférant garder sa mairie. Et si – finalement – c’était une femme ? Solange Berlier ou Michèle Maras font partie de l’exécutif départemental et pourraient très bien être candidates.

Une compensation pour Clotilde Robin ?

Autre femme, qui pourrait aussi prétendre à la succession de Bernard Bonne… Clotilde Robin. Candidate malheureuse aux Législatives à Roanne, la conseillère départementale de Charlieu pourrait ainsi rebondir. Une candidature qui aurait aussi comme effet de rapprocher un peu plus le Roannais de Saint-Etienne. « C’est tout à fait plausible », nous glisse à l’oreille l’entourage du maire de Roanne, Yves Nicolin.

 

Photo ACTIV RADIO

Rédacteur en chef
Infos matinée