Festival des Arts Burlesques à Saint-Etienne : un nouveau concept pour le tremplin nouveau talent

Farid Bouabdellah directeur artistique lors de la conférence de presse du 4 novembre

Le festival d’humour de Saint-Etienne vous donne rendez-vous du 27 février au 8 mars 2020 pour une 17ème édition.

Une première expérience de la scène pour les artistes émergents

La particularité des Arts Burlesques c’est aussi le tremplin nouveau talent. Une scène ouverte aux artistes émergents. Les critères de sélection seront communiqués dans les prochaines semaines. Nicolas Sumien, coordinateur du concours : « on s’adresse aux jeunes pro ou semi pro qui ont déjà un bagage, présent dans le milieu de l’humour depuis maximum 3 ans. Quelqu’un qui a déjà une première expérience de la scène mais qui se cherche encore. » Les organisateurs du festival insistent sur la nécessité d’accompagnement : « le jour des sélections, ils auront un coaching d’1h30 sur l’écriture et la mise en scène avec des professionnels reconnus comme Gérard Sibelle qui a permis de révéler Florence Foresti ou Laurent Gerra. »

Au programme pour les artistes en herbe : leur propre création mais aussi un sketch imposé sur le thème « femmes des années 2020 ». La demi-finale homme aura lieu le 29 février à la Comédie Triomphe, la féminine au théâtre Métamorphosis le 1er mars et la finale le lendemain à la maison de l’Université. 2020 = parité, il y aura donc deux gagnants.

Inès Reg complet au Chambon-Feugerolles

Les billets partent vite et à l’approche des fêtes de Noël, plusieurs dates seront complètes. Inès Reg fait déjà le plein le 29 février au Chambon-Feugerolles. C’est bientôt le cas selon les organisateurs pour Roman Frayssinet, Elodie Poux. Autres d’artistes : Pablo Mira, Kyan Khojandi ou Nora Hamzawi. Le belge Alex Vizorek clôturera le festival le 8 mars avec un plateau d’humoristes femmes.

Farid Bouabdellah directeur artistique lors de la conférence de presse du 4 novembre

Journaliste
Chroniqueuse