Firminy : la tempête du 18 juillet a coûté plus de 400.000 Euros à la ville

La salle sportive du Firmament à Firminy remise en état après la tempête / Photo Activ Radio

Souvenez-vous : le 18 juillet dernier, l’Ondaine et une partie de la Haute-Loire étaient balayées par une violente tempête estivale qui a causé pas mal de dégâts. La ville de Firminy avait été particulièrement touchée notamment sur le site du Firmament.

La municipalité de Firminy a chiffré la totalité des travaux engagés à la suite de ces intempéries à plus de 400.000 Euros. Les installations sportives du Firmament avait subi d’importantes infiltrations d’eau, le toit avait été emporté, les murs et les vestiaires complètement souillés. Bref, un vrai désastre pour la commune qui a donc engagé rapidement la remise en état des lieux : il a fallu retaper la charpente notamment. Les entreprises sont intervenues entre le 20 août et le 10 octobre. L’équipement sportif, utilisé pour les arts martiaux et le football notamment, est donc à nouveau opérationnel.

Travaux en cours à l’église Saint-Firmin

Mais les dégâts causés par la tempête du 18 juillet ne s’arrêtent pas là. L’Eglise Saint-Firmin, située en face de la mairie, laisse encore apparaitre les stigmates de ces intempéries. Pas moins de 500 tuiles étaient tombées du toit de l’édifice religieux. L’orgue a aussi été endommagé. Rien que pour l’Eglise, la facture se monte à 180.000 Euros. Alors, les travaux de remise en état ont démarré juste après la Vogue des Noix, début octobre. Ils impliquent la mise en place d’un important périmètre de sécurisation autour de l’église et ils sont prévus pour durer deux mois.

Une aide financière de l’agglo et du département ?

Une facture globale, donc, de plus de 400.000 Euros pour la ville de Firminy. Des négociations sont en cours pour savoir quel sera le montant remboursé par les assurances. Le maire Marc Petit parle d’une franchise pour la commune de l’ordre de 50.000 Euros. Il a aussi sollicité Saint-Etienne Métropole et le département pour une aide financière. Marc Petit qui insiste sur un point : face à la violence de cette tempête, le plus important, c’est qu’il n’y a eu aucune victime corporelle.

La salle sportive du Firmament à Firminy remise en état après la tempête / Photo Activ Radio

Rédacteur en chef
Infos matinée