Firminy : Marc Petit candidat, malgré sa condamnation

Photo ACTIV RADIO / Marc Petit en conférence de presse en février 2019

C’est une candidature qui ne manquera pas de faire réagir pour les prochaines Municipales à Firminy. Le maire sortant – Marc Petit – récemment condamné à 6 mois de prison avec sursis pour agression sexuelle (révélée par Activ en octobre 2016), en 2è instance, sera candidat à sa propre succession.

Il répond à l’appel d’un collectif d’habitant

Il l’a confirmé à nos confrères du Progrès ce samedi. Marc Petit n’est soutenu par aucun parti après son éviction du Parti Communiste, et affirme que c’est à l’appel de près de 400 Appelous qu’il repart en campagne. Une annonce qui intervient quelques heures après celle de Julien Luya, pour la droite, sur la Liste Union pour Fiminy 2020.

Notez également de nombreux membres de la majorité qui avaient demandé à Marc Petit de démissionner, sont engagés sur la liste de Christian Bourbon…

Photo ACTIV RADIO / Marc Petit en conférence de presse en février 2019

Journaliste