Football: les Verts ne méritaient pas mieux

Perrinsite-new.jpg

Le match fut ouvert à Sochaux entre un prétendant à l’Europe et une équipe de Saint-Étienne qui devait « soit disant » elle aussi jouer le strapontin pour la C 3. Mais voilà, dans un dispositif trop frileux et avec un Aubameyang bien trop maladroit, l’ASSE n’a jamais été en mesure de battre Sochaux. On a craint à la quatrième minute à une démonstration doubiste quand les Lionceaux ouvraient le score par Ideye. Mais Aubameyang répondait bien en mettant au fond un ballon relâché par Richert, deux minutes plus tard. Malheureusement, le scénario, coté stéphanois, était loin de celui qu’on était en mesure d’imaginer de la part d’une équipe sensée (soi-disant) jouer la victoire. Ideye doublait la mise, pour Sochaux, à un quart d’heure de la fin, et Payet et Battles entraient trop tard pour véritablement peser. Au final: une nouvelle désillusion… Les supporters stéphanois vont commencer à se lasser d’entendre le jeudi, en conférence de presse, des hommes promettre de jouer la victoire et qui ne jouent finalement que le nul une fois le samedi venu. Une certitude à l’issue de ce match: Saint-Étienne se trouve sur une pente glissante et pourrait bien quitter la première partie de classement la semaine prochaine en cas de contre-performance face à Paris. Ce qui serait un beau gâchis.

Timothée Maymon