Gaël Perdriau poursuit son combat contre la contractualisation… à Paris

Photo / association des régions de France - Twitter

Sans surprise, le conseil municipal de Saint-Etienne a voté non lundi soir à la contractualisation proposée par l’Etat. Ce pacte destiné à limiter l’augmentation des dépenses de fonctionnement des collectivités à hauteur de 1,2% ne passe pas pour le maire Gaël Perdriau. Il rappelle que la ville de Saint-Etienne a réalisé près de 15 millions d’Euros d’économies depuis 2014, tout en diminuant la dette et sans augmenter les impôts. « Ce que l’Etat ne fait pas », ajoute l’édile stéphanois. Gaël Perdriau dénonce une forme d’ingérence

Conférence de presse ce mardi à Paris

Gaël Perdriau continue son combat contre la contractualisation… Il a tenu mardi matin une conférence de presse à Paris aux côtés de Dominique Bussereau, président de l’assemblée des départements de France, de François Baroin, président de l’association des Maires de France et de Hervé Morin, président de l’association des Régions de France.

Après les contrats aidés, après les caméras-piétons, maintenant la contractualisation… Les sujets ne manquent pas pour Gaël Perdriau qui continue d’attaquer le gouvernement et le président Emmanuel Macron. Ce que lui reprochent d’ailleurs les élus LREM dans la Loire. Le maire de Saint-Etienne leur répond et leur demande plus de cohérence

« Le député Jean-Michel Mis, le même qui va dans nos écoles pour dénoncer les fermetures de classe,
mais qui vote le budget de l’éducation nationale »

Photo / association des régions de France - Twitter

Rédacteur en chef
Infos matinée