Gaël Perdriau veut mener la fronde des élus locaux face au gouvernement

IMG_9906

Gaël Perdriau n’en démord pas… Le maire de Saint-Etienne et président de l’agglo est prêt à mener la fronde des élus locaux. Il a écrit aux  maires et présidents des 322 collectivités locales directement concernées par la contractualisation voulue par l’Etat et déjà dénoncée lundi lors d’un rassemblement devant la Préfecture de la Loire.

L’édile stéphanois se sent pris en otage tout en affirmant « ne pas renoncer à une politique de maîtrise et de diminution des dépenses ». Dans ce combat, Gaël Perdriau a reçu mardi le soutien de l’ancien ministre et actuel président du conseil départemental de la Côte d’Or, François Sauvadet. Le mouvement des élus locaux refusant la contractualisation est appelé à se poursuivre et s’amplifier.

Rendez-vous place Beauvau annulé

Le maire Les Républicains de Saint-Etienne Gaël Perdriau s’est dit par ailleurs « stupéfait » de l’annulation sans explication de son premier rendez-vous place Beauvau avec le ministre de l’Intérieur Gérard  Collomb. Il était prévu ce mercredi  pour parler budget et sécurité. Le maire de Saint-Etienne a le sentiment depuis  quelques semaines d’être dans le collimateur du gouvernement, à moins de deux ans des municipales.

Dans l’entourage du ministre de l’Intérieur, on fait savoir simplement que « Gérard Collomb est profondément attaché au dialogue qu’il a noué avec les élus locaux, quelles que soient leurs opinions, encore faut-il  qu’elles soient portées avec respect et courtoisie républicaine ».

Rédacteur en chef
Infos matinée