Gilets Jaunes : 1 millier de manifestants et 4 gardes à vues hier à Saint-Etienne

Les gilets jaunes et la foule ont été dispersés par les gazs lacrymogènes, place Jean-Jaurès, à Saint-Etienne, le 22 décembre.
crédit photo : AFP

Un millier de « gilets jaunes » ont manifesté durant plusieurs heures dans les rues de Saint-Etienne samedi 22 décembre, dans l’après-midi, sans incident grave, jouant au chat et à la souris avec les forces de l’ordre.

La foule gazée place Jean-Jaurès

Ces dernières ont toutefois été amenées à faire un usage important de gaz lacrymogène à une reprise sur place Jean-Jaurès, un peu avant 17 heures, lorsqu’un groupe de manifestants a tenté de forcer physiquement un cordon de police qui barrait l’accès à la Grand’rue, à la hauteur de la préfecture. Les policiers ont alors procédé à plusieurs interpellations, tout en noyant de gaz lacrymogène la principale place du centre-ville, pour disperser les manifestants encore présents.

Quatre personnes majeures ont passé la nuit de samedi à dimanche en garde-à-vue au commissariat central de Saint-Etienne (contre 44 à l’issue de la manifestation du samedi 15 décembre). Elles ont été interpellées pour « violences sur personnes dépositaires de l’autorité publique ou groupement formé en vue de la préparation de violences contre les personnes ou de destruction ou dégradation de biens », selon le procureur de la république de Saint-Etienne, David Charmatz.

Une plainte à Roanne et des journalistes agressés à Saint-Chamond

Par ailleurs, un homme de 72 ans a été blessé à Perreux vendredi, et a porté plainte hier contre le commissaire divisionnaire de Roanne, que le septuagénaire accuse de violences.

À noter tout de même qu’une équipe de la chaîne d’info en temps réel, BFMTV, s’est faite agresser par des manifestants hier matin, sur l’aire du Pays de Gier, à St Chamond, hier matin. Leur matériel a été endommagé, et l’un des agents de sécurité qui les accompagne a légèrement été blessé à la main. Une journaliste du quotidien La Tribune Le Progrès a subi le même sort. Une plainte a été déposée par les journalistes ce matin. Hier soir, l’A47 a en partie été bloquée par des palettes incendiées au centre de la chaussée, dans le sens Givors/Saint-Etienne.

Activ avec AFP

Les gilets jaunes et la foule ont été dispersés par les gazs lacrymogènes, place Jean-Jaurès, à Saint-Etienne, le 22 décembre. crédit photo : AFP

Journaliste