Grêle : la Loire reconnue en état de catastrophe naturelle

GRELE PHOTO

Une décision qui fait suite aux deux derniers épisodes orageux : le 1er juillet dans le Stéphanois et le 6 juillet dans la Plaine du Forez.

Dans un communiqué, la préfecture de la Loire explique que les particuliers qui ont subi des dégâts peuvent demander une reconnaissance auprès de leurs communes. Seuls les biens endommagés couverts par un contrat d’assurance-dommage pourront être indemnisés.

Il y a quelques jours, le préfet Evance Richard nous expliquait la complexité du dispositif « reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle » : « il est décidé par une commission au ministère de l’intérieur. Elle statut en fonction de plusieurs éléments. Il faut préciser la réalité et la nature des dommages. Cela dépend également de l’intensité du phénomène climatique, déterminé par Météo France. »

Journaliste
Chroniqueuse