Haute-Loire : Cheynet & Fils, en liquidation judiciaire, bénéficie de 3 mois de poursuite d’activité

Laurent Wauquiez en visite dans l'entreprise Cheynet & Fils en janvier 2018 / photo ACTIV RADIO

Cheynet & Fils, le numéro un européen du tissu élastique pour la lingerie-corsetterie, qui compte 190 salariés à Saint-Just-Malmont, a été placé en liquidation judiciaire ce mercredi par le tribunal de commerce de Lyon.

Le tribunal lui a toutefois accordé trois mois de poursuite d’activité pour tenter de trouver un repreneur, en fixant au 15 janvier 2019 la date-limite de dépôt des offres.L’effectif de cette entreprise, dont une partie des salariés réside dans l’Ondaine, était de 550 personnes au milieu des années 90. Elle reste néanmoins le premier fabricant européen de tissu élastique (ruban et dentelle) pour la lingerie-corsetterie.

L’entreprise avait déjà été aidée fin 2017

Fin 2017, Cheynet & Fils avait reçu le soutien de l’Etat, de BPI France et de plusieurs collectivités locales dans la rénovation et la vente, pour un total de 1,9 M€, du bâtiment de 22.000 mètres carrés qu’elle loue désormais. Par ailleurs, 600 000 € avaient été investis dans la modernisation de l’outil de production.

Cette société est la principale composante du groupe familial Cheynet Industries, basé à Saint-Chamond, qui a réalisé l’an dernier un chiffre d’affaires de 25 millions d’euros, avec 410 salariés.

Laurent Wauquiez en visite dans l'entreprise Cheynet & Fils en janvier 2018 / photo ACTIV RADIO

Rédacteur en chef
Infos matinée