Incidents à Nice : une peine de huis clos pour l’AS Saint-Etienne

FOOTBALL LIGUE 1 OGC NICE AS SAINT-ETIENNE

Jeudi soir, la commission de discipline de la Ligue de Football Professionnel a rendu sa décision dans le dossier des incidents survenus dans les tribunes de l’Allianz Riviera lors du dernier Nice/Saint-Étienne, il y a un peu plus deux mois.

L’ASSE échappe aux sanctions sportives et financières mais écope de deux matches à huis clos dont un ferme pour le Kop Sud, seul concerné par cette sanction qui prendra effet mardi 4 février prochain. Les 10 000 habitués de la tribune Jean Snella pourraient donc bien manquer la réception de Marseille le dimanche 16 février. Une décision « inappropriée et sans rapport avec les faits » estime, dans un communiqué, l’AS Saint-Étienne qui a décidé de faire appel.

L’OGC Nice écope, lui, d’une amende de 15 000 euros en sa qualité de club organisateur.

Pour rappel, le 24 novembre dernier, de violents affrontements avaient éclatés dans les tribunes de l’Allianz Riviera entre une poignée de supporters et les forces de l’ordre. 200 sièges avaient été arrachés.