Infanticide à Feurs : la mère toujours pas entendue par les enquêteurs

La mère de la petite Océane, 11 ans, retrouvée morte à Feurs le week-end dernier, n’a toujours pas été entendue par les gendarmes. Elle reste hospitalisée. Cette femme d’une cinquantaine d’années est décrite comme dépressive. Son état psychologique n’a pas permis un placement en garde à vue après la découverte du corps sans vie de l’enfant samedi matin. La petite fille serait morte par strangulation. Les résultats de l’autopsie pratiquée lundi ne sont pas encore connus. Ce que l’on sait, c’est que cette famille n’a pas été épargnée par les malheurs ces derniers temps. Le père a été condamné en janvier à 10 ans de prison par la Cour d’Assises de la Loire pour des faits d’abus sexuels commis sur la fille aînée, elle-même atteinte d’un handicap mental. Il est actuellement incarcéré à Roanne.

Rédacteur en chef
Infos matinée