Interdiction de baignade : les analyses se poursuivent

Le lac de Villerest

De nouvelles analyses de l’eau devaient être pratiquées ce lundi à Saint-Victor-sur-Loire où la baignade est interdite depuis le 14 juillet. Interdiction également depuis samedi dernier au lac de Villerest dans le Roannais.

La pluie bénéfique ?

La pluie de ces derniers jours pourrait « chasser » les cyanobactéries. « Elle va provoquer un brassage de la masse d’eau et un refroidissement » explique Pascale Bottin-Mela ingénieur de l’Agence Régionale de Santé, « les cyanobactéries n’auront plus un milieu propice pour se multiplier ». La concentration devrait donc baisser. Mais attention aux autres bactéries d’origine fécale notamment qui peuvent venir d’une station d’épuration. Les contrôles sanitaires de l’eau sont très encadrés par l’ARS. A partir de début juin, 1 prélèvement est effectué par semaine par un laboratoire agréé.

Les cyanobactéries sont-elles dangereuses ?

On les appelle aussi « algues bleues » visibles à la surface de l’eau. Cette couche bleue-verte contient des toxines qui provoquent des troubles digestifs (nausées, vomissements), neurologiques (maux de tête), et cutanés (démangeaisons, irritations). L’interdiction n’est donc pas à prendre à la légère. Des animaux qui avaient consommés de l’eau contaminée ont déjà perdu la vie dans le département.

Les arrêtés pourraient être levés dans le courant de la semaine en fonction des résultats de l’Agence Régionale de Santé. Le ministère de la santé met en ligne les résultats en temps réel : baignades.sante.gouv.fr

Le lac de Villerest

Journaliste