La Chorale a vaincu ses démons (75-70 contre Cholet)

Georges Burellier

Quelle fin de match ! La Chorale de Roanne est revenue de très loin vendredi soir pour s’imposer devant Cholet (75-70), lors de la 12e journée de ProA. Menés de 17 points, les basketteurs roannais ont réalisé un dernier quart-temps parfait pour inverser la tendance et décrocher leur quatrième victoire de la saison. Si Mark Lyons a maintenu un mince espoir, c’est le duo Pape Philippe Amagou – Kim English (16 et 15 pts) qui a fait basculer le match dans le money time. L’équipe entraînée par Luka Pavicevic a resserré les rangs en fin de match pour bloquer l’accès à son cercle, perturber les shooteurs choletais (17 et 18 pts malgré tout pour Rudy Jomby et John Cox) et ainsi enchaîner les stops défensifs. A l’opposée, l’attaque choralienne a trouvé des solutions avec un collectif sans fausse note, où chaque joueur s’est surpassé pour le bien de l’équipe à l’image de Yohann Sangaré (4 pts et 3 pds). L’énergie déployée par les Choraliens a fait chavirer une salle qui n’avait guère goûté jusque-là la prestation médiocre de son équipe, allant jusqu’à siffler des changements entrepris par Luka Pavicevic. Une ambiance délétère qui n’a pas échappé au groupe choralien, hésitant avant de revenir sur le parquet pour le traditionnel tour d’honneur au terme de la rencontre. Sangaré a d’ailleurs fait part de l’exaspération des joueurs en conférence de presse, appuyé par le coprésident Christophe Pillet.

Cette 4e victoire de la saison en ProA éloigne de la zone rouge et relance la Chorale avant d’affronter Nanterre, dimanche 22 décembre à 20 heures. Les Roannais vont défier le champion de France en titre et fraîchement éliminé de l’Euroleague, match pour lequel ils seront de nouveaux privés de Gradit et Hagins.

Réactions

Yohann Sangaré

Christophe Pillet

Georges Burellier

Journaliste
Commentateur des matchs de la Chorale de Roanne