La FNAUT pointe (encore) du doigt le manque de places dans les TER d’Auvergne-Rhône-Alpes

La Fédération des associations d’usagers des transports Auvergne-Rhône-Alpes fustige la Région et la SNCF… En cause ? Le manque criant de places dans les TER. Et ce n’est pas la première fois que la FNAUT tire la sonnette d’alarme.

En un an, rien n’a changé dit la FNAUT

L’an passé, à la même époque, la FNAUT  alertait sur des convois trop courts et une capacité insuffisante pour accueillir tous les voyageurs à bord. Et bien, un an plus tard, rien n’a changé alors que la Région et la SNCF avaient expliqué que ces problèmes étaient temporaires et liés à la maintenance. Aujourd’hui encore, dit l’association, des usagers sont contraints de rester à quai et ceux qui peuvent monter dans les trains sont entassés, voyagent comme du bétail, certains font même des malaises…

Parmi les lignes qui posent problème, sans surprise, Lyon/Saint-Etienne, Lyon/Grenoble et Lyon/bourg-en-Bresse. La FNAUT met la SNCF et la Région face à leurs responsabilités. En demandant à la première de résoudre enfin ses problèmes de maintenance, et à la seconde d’acheter ou louer du matériel supplémentaire pour augmenter le nombre de places.

Rédacteur en chef
Infos matinée