La gendarmerie a besoin d’hommes… et de femmes !

Un gendarme de dos / Photo DR

En 2015, deux gendarmes ont été tués pendant leur service en France… 4.886 ont été blessés. Et parmi ces blessés, plus de 1.800 ont été agressés. Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a rendu hommage hier aux militaires de la gendarmerie dans le cadre d’une traditionnelle cérémonie annuelle aux Invalides à Paris. Cérémonie déclinée aussi dans la Loire dans la cour de la caserne Bergson à Saint-Etienne.

L’occasion de rappeler qu’en 2016, la gendarmerie s’est engagée à recruter 7.000 gendarmes adjoints sur l’ensemble du territoire français, des hommes mais aussi des femmes… Depuis les attentats du 13 novembre, ce ne sont pas les prétendants qui manquent.
Jean-François Morel, le commandant de la gendarmerie de la Loire

Propos recueillis par Thibault Georjon

Dans la Loire, on compte en tout 135 femmes sur quelque 600 militaires de la gendarmerie.

Un gendarme de dos / Photo DR

Rédacteur en chef
Infos matinée