Le gouvernement écrit noir sur blanc l’abandon de l’A45

A45-new.psd_.jpg

L’Etat confirme l’abandon du projet autoroutier, vieux de 30 ans, et invite les collectivités locales à s’engager pour les alternatives.

La DUP bientôt caduque

Dans un communiqué, les parlementaires ligériens Régis Juanico et Jean-Claude Tissot confirme le retrait de l’Etat. Ce n’est pas une grande surprise puisqu’il y a un an, la ministre des transports annonçait la nouvelle tout en maintenant les investissements du gouvernement à hauteur de 400 millions d’euros pour des solutions alternatives. Mais cette fois, c’est écrit noir sur blanc au journal officiel. La déclaration d’utilité publique deviendra caduque le 16 juillet 2020.

Des annonces attendues le 2 décembre

Les députés et sénateurs qui se sont toujours battus contre l’A45, appellent les collectivités locales à s’engager autrement à et à cesser je cite « leur politique irresponsable de la chaise vide ». Régis Juanico était sur Activ ce vendredi dans le journal de 8h, en direct. Il l’assure, oui les alternatives deviennent concrètes, le travail a démarré il y a 1 an et demi : « Plusieurs études sont en cours sur un nouveau franchissement, un pont à Givors pour améliorer la fluidité. Sans oublier l’amélioration de la capacité des TER, l’élargissement des bandes d’arrêté d’urgence sur l’A47. L’intermodalité également c’est-à-dire l’amélioration des parkings autour des gares et de la desserte de la Vallée du Gier sans oublier la route entre Mornant et Brignais. »

Une réunion importante en préfecture du Rhône est programmée le 2 décembre.

Interview en intégralité :

Journaliste
Chroniqueuse