L’AS Saint-Etienne reste en course pour l’Europe

Galtiersite-new.jpg

La pression est une chose étrange parfois positive, parfois négative, elle invite toujours à une certaine fébrilité. La pression, Ruffier a dû sacrément se la mettre avant le début de cette rencontre de la 37ème journée. Le gardien stéphanois, pourtant si sûr de lui tout au long de l’exercice 2011/2012, a complètement « craqué » en première période en offrant deux buts aux locaux. Une sortie hasardeuse conjuguée à une passe de Marchal à contre-temps permettait à Moukandjo d’inscrire le premier but « casquette » de la partie. Le Nancéien doublait la mise ensuite sur un beau mouvement. Pourtant, on pensait la partie relancée quand Aubameyang réduisait la marque. Mais voilà, la pression, encore elle… transformait Ruffier en passoire quand celui-ci laissait une frappe anodine de Mollo lui glisser littéralement entre les mains. 3-1 à la mi-temps et un climat de tension car tous ces événements de la première période étaient intervenus après que l’arbitre, Mr Rainville, ait oublié un penalty flagrant pour les Verts à la 2ème minute, penalty qui aurait sans doute tout changé !
Une finale contre Bordeaux !

En seconde période les Verts moins inspirés arrivaient tout de même à réduire la marque par Battles, mais jamais ils n’étaient en mesure d’égaliser. C’est donc une belle occasion qui s’échappe pour les Verts qui restent malgré tout maîtres – ou presque – de leur destin: seul Bordeaux s’est en effet imposé lors de cette 37ème journée parmi les prétendants à l’Europe. Résultat: les Stéphanois peuvent se qualifier pour l’Europa League s’ils battent les Girondins la semaine prochaine et que, dans le même temps, Rennes ne s’impose pas par un plus grand écart que l’ASSE.

Timothée Maymon