Le bac perturbé lundi à cause d’une grève des enseignants chargés de surveiller les épreuves ?

Photo DR

Dernier week-end de révisions pour les candidats au baccalauréat… Coup d’envoi des épreuves lundi avec en toile de fond l’appel à la grève des syndicats d’enseignants mobilisés pour surveiller les classe.  Depuis des mois, ils manifestent au niveau national contre la réforme du bac et contre le ministre Jean-Michel Blanquer. Le mouvement risque d’être suivi dans la Loire. Cette grève, le jour de cet examen symbolique, est inédite. Des perturbations sont-elles possibles lundi à 8h ? Réponse avec Sandrine Melot du SNES FSU 42

Une réforme qui enterre les séries L, ES et S

Sandrine Melot revient sur cette réforme du bac qui fait tant parler

Avec cette réforme, les séries vont disparaître au profit d’une douzaine de spécialité

Les enseignants grévistes seront reçus lundi à la mi-journée par l’inspection académique à Saint-Etienne qui a par ailleurs répondu aux sollicitations de la rédaction. « Les établissements centres d’épreuves ont à disposition l’ensemble des personnels de l’établissement, enseignants, personnels administratifs. En fonction des effectifs candidats, les chefs de centre d’examens peuvent donc anticiper un surplus de surveillants pour sécuriser la surveillance des épreuves. »

8.315 candidats dans la Loire

J-4 donc avant le coup d’envoi du bac… Dans la Loire, vous serez 8.315 candidats dont plus de la moitié en filières générales à plancher lundi matin sur l’épreuve de la philo. On compte en tout 70 centres d’examen dans le département. Notez que le plus jeune de tous les candidats cette année en France a 11 ans et 7 mois. Il est en terminale S et passe le Bac dans l’Académie de Versailles. Le plus âgé, lui, a 77 ans, du côté de Dijon.

Photo DR

Rédacteur en chef
Infos matinée