Le maire de Firminy Marc Petit jugé ce jeudi pour « agression sexuelle »

Photo ACTIV Radio

C’est un procès médiatique qui a lieu ace jeudi 24 janvier à Saint-Etienne. Celui du maire de Firminy, Marc Petit. L’élu de 51 ans comparaît devant le tribunal correctionnel pour des faits d’agression sexuelle qui se seraient produits lors d’un déplacement en Turquie en 2016.

L’avocat du maire de Firminy plaidera la relaxe

Un déplacement dans le cadre de la candidature de site Le Corbusier au patrimoine mondial de l’Unesco. La plaignante est une employée du conseil départemental du Puy-de-Dôme qui faisait partie de la délégation. Elle accuse Marc Petit de l’avoir conduite dans un endroit isolé du centre de congrès de la ville d’Istanbul. Depuis le début de l’affaire il y a 2 ans et demi, les deux protagonistes campent sur leur position. Le maire de Firminy placé en garde à vue moins de 24h en décembre 2017 conteste fermement les faits et son avocat Maître Buffard  plaidera la relaxe.

Maître Buffard regrette de ne pas avoir eu accès au dossier pendant plusieurs mois et d’avoir été mis au courant de l’évolution par voie de presse. Une première confrontation a eu lieu : c’était en juin dernier. Ils vont donc se retrouver ce jeudi après-midi (13h30) devant les juges.

Dans quel état d’esprit se trouve Marc Petit ? Réponse de son avocat Maître André Buffard

L’avocate de la victime attend beaucoup de ce procès

De son coté, l’avocate de la plaignante, maitre Paccard attend beaucoup de son procès. Un procès qui va être une nouvelle épreuve pour la victime, écoutez :

Propos recueillis par Léa Dusson et Marie Dufour

Photo ACTIV Radio

Rédacteur en chef
Infos matinée