Le maire de Saint-Etienne Gaël Perdriau reste fidèle à LR

Crédit Photo : ACTIV RADIO

La démission de Laurent Wauquiez à la tête des Républicains n’a pas empêché la fuite de nombreux élus du parti de droite. Après le départ de Valérie Pécresse, pas moins de 72 maires et élus locaux ont annoncé officiellement leur soutien à Emmanuel Macron le week-end dernier. On peut citer les maires de grandes villes comme Tours, Amiens, Angers, Quimper ou Nancy… Tous ont décidé de tourner le dos à LR à moins d’un an des municipales.

« Ne pas céder aux sièrenes du ralliement »

A Saint-Etienne, le maire Les Républicains Gaël Perdriau, lui, reste fidèle à ses convictions. Et il le dit clairement dans une tribune publiée par Le Point.

« Tout mon engagement politique a été dominé par une certaine idée de l’action publique ». Voilà comment Gaël Perdriau démarre sa tribune. Une idée dont il ne s’est jamais détaché. Un long commentaire, dans lequel le maire de Saint-Etienne reconnait bien volontiers que le parti Républicains n’a jamais été aussi mal en point. Mais il refuse toutefois de céder aux « sirènes du ralliement pour faire barrage aux populismes ».

Un rôle majeur à jouer dans la reconstruction de la droite ?

Gaël Perdriau croit en la reconstruction de la droite. « Si les partis sont mortels », dit-il, « les cultures politiques, elles, ne le sont pas ! ». Et de citer les Gaullistes, les socialistes, les centristes, les libéraux, les sociaux-démocrates ou les communistes « qui correspondent à des filiations intellectuelles que l’on peut suivre dans le temps », assure l’édile stéphanois. « Avant de savoir qui sera candidat à quoi, il faudrait se poser la question de ce qu’on veut faire au service de nos concitoyens », écrit Gaël Perdriau, appelant sa famille politique à renouer avec le « gaullisme social ». Par cette tribune, le maire de Saint-Etienne montre qu’il entend jouer un rôle majeur dans la renaissance de LR. Nul doute que les Gérard Larcher, Christian Jacob et autre François Baroin auront entendu le message.

Perdriau déjà en pré-campagne ?

A moins d’un an des élections municipales de mars 2020, le maire LR sortant n’a toujours pas fait savoir officiellement s’il se représente pour briguer un deuxième mandat. Mais le contraire serait surprenant. D’ailleurs, Gaël Perdriau a devant lui, pour le moment, un boulevard pour sa réélection après le renoncement de l’ancien député et actuel référent d’En Marche dans la Loire Jean-Louis Gagnaire. A gauche, on ne se bouscule pas non plus pour désigner un candidat.

Lundi 17 juin, Gaël Perdriau sera à l’honneur à l’occasion d’un rassemblement organisé à la Cité du Design par l’association « Mon parti, Saint-Etienne » lancée il y a un an pour soutenir le bilan du maire sortant et se porter vers l’avenir. Ce ne sera pas un meeting de campagne, mais le ton sera sans aucun doute donné avant que le « candidat » Perdriau sorte du bois.

Crédit Photo : ACTIV RADIO

Rédacteur en chef
Infos matinée