Le meurtrier présumé du Stéphanois Benoit Nayme interpellé en Angola

Clémence Nayme, la soeur de Benoît / Photo ACTIV

Le meurtrier présumé de Benoit Nayme, l’ingénieur stéphanois de 26 ans tué en Angola fin 2016 dans des circonstances non-élucidées, a été arrêté, a annoncé vendredi la police angolaise. « L’individu impliqué dans la mort d’un citoyen français appelé Benoit Jacques Nayme a été arrêté », a déclaré le chef de la police pour la région du Cabinda, Florancio de Monica, cité par la Télévision nationale angolaise (TPA), sans préciser l’identité du suspect, ni le mobile du meurtre.

Les circonstances du meurtre pas encore établies

Après la mise à l’écart de la thèse angolaise initiale d’un cambriolage qui aurait mal tourné, dans la résidence où logeait Benoît Nayme au Cabinda, le 30 novembre 2016, l’enquête a été réorientée vers un homicide. C’est d’ailleurs pour « homicide volontaire » qu’une information judiciaire a été ouverte par la juge du TGI de Paris en charge du dossier, en mars dernier.

Diplômé des Arts et Métiers de Cluny, le jeune homme travaillait depuis 2014 en Angola au sein d’une entreprise française sous-traitante d’un pétrolier américain. La famille Nayme a rencontré le président Emmanuel Macron, qui l’invitée dans la tribune présidentielle cet été, à l’occasion du défilé du 14 juillet sur les Champs-Elysées. Elle avait par ailleurs appris la semaine dernière l’arrestation en Angola d’un individu en possession d’objets ayant appartenu au jeune ingénieur stéphanois.

« J’attends une confirmation d’Interpol »

Clémence Nayme, la soeur de Benoit, n’était pas au courant de cette déclaration. ACTIV lui a annoncé la nouvelle ce matin après la dépêche du service étranger de l’AFP. De là, Clémence a appelé les enquêteurs français avec qui elle est en contact régulier. Ils attendent une confirmation d’Interpol concernant l’arrestation de cet homme. « Si c’est le cas, je prendrai cette avancée avec sérieux » nous confie Clémence. « Depuis plusieurs mois, des auditions ont lieu, des personnes sont interpellées puis relâchées… » La famille de Benoit Nayme a rencontré la juge en charge de l’enquête il y a quelques jours : des résultats de prélèvements balistiques sont attendus d’ici la fin du mois.

 

 

Clémence Nayme, la soeur de Benoît / Photo ACTIV

Rédacteur en chef
Infos matinée