Les Bleus calent contre les Etats-Unis (1-1)

crédit photo : activradio.com

L’Equipe de France de foot affrontait les Etats-Unis lors du dernier match de préparation des Bleus avant le mondial en Russie hier, au Groupama Stadium de Lyon. Et les hommes de Didier Deschamps n’ont pu faire mieux que match nul 1 partout, grâce à Kylian MBappé (78′).

Green refroidi Lyon

Après un départ canon, marqué par un tir de Pogba sur le poteau (4′), les Bleus tentaient quelques décalages et Griezmann ou MBappé profitaient de leur vitesse pour se frayer quelques espaces dans une défense américaine, souvent statique, mais toujours bien placée. Les deux maîtres à jouer, évitaient soigneusement de trouver Giroud, mais leurs tentatives n’étaient pas couronnées de succès (20′, 25′, 26′, 37′ et 41′). Mais globalement, le jeu était très stéréotypé, au point d’endormir tout le stade, mais aussi la défense française, qui se faisait cueillir sur la seule occasion américaines de la première période. Green profitait d’une erreur de Sidibé dans la surface pour ajuster un Lloris loin d’être imperméable (0-1, 44′). La seule satisfaction venait alors du nom du buteur, au Groupama Stadium…Tout un symbole !

MBappé vrai leader d’attaque

Et au retour des vestiaires, les Bleus frisaient la correctionnelle, mais le deuxième but américain était finalement refusé (48′). Les Bleus maintenait alors l’adversaire dans son camp, mais les attaques paraissaient trop molles pour se montrer dangereuses. MBappé faisait passer un frisson sur coup franc, mais son tir frôlait le montant gauche (68′). La frappe tendue de Hernandez trouvait le même sort. Et la stat’ affichée à la 75è minute donnait des sueurs froides : la France comptait 13 tirs, mais seulement 4 cadrés, pendant que les USA affichaient 1 tir – 1 cadré, pour 1 but. Il n’en fallait pas plus pour piquer l’orgueil des Bleus, et au terme d’une action d’école, Pavard adressait un centre à raz-de-terre dans la surface, à destination de MBappé, qui concluait du plat du pied (1-1, 78′). Dans la minute suivante, le cou-franc plein axe de Fékir, faisait passer un nouveau frisson, mais butait sur le gardien. Puis la fin de match s’écoulait doucement, sans grand relief.

 

Ce match nul est de nature à montrer quelques interrogations à l’approche du premier match du mondial face à l’Australie. Ce sera samedi 16 juin, à midi (heure française).

crédit photo : activradio.com

Journaliste