Les groupes de supporters montent au créneau un peu partout en France

Photo DR

De nombreuses actions devraient être organisées dans les tribunes partout en France à l’occasion de la 14ème journée de Ligue 1, et notamment lors de la réception de Strasbourg, à Geoffroy Guichard vendredi soir…

Le groupe stéphanois des Green Angels, dans le Kop Sud, a cosigné un communiqué, dans lequel sont pointés les Interdictions Administratives de Stade…

 L’objet exact de leur courroux ?

Pas moins de 33 groupes ultras ont signé cet appel à faire respecter les droits des supporters. Car ils en ont assez qu’à leurs yeux, les services de l’Etat, fassent rimer ferveur avec terreur. Se plaignant d’être « souvent méprisés ou caricaturés par les pouvoirs publics », ils appellent à « contester la répression disproportionnée qui entrave leur passion ». Les interdictions administratives de stade sont ainsi dans leur viseur, puisqu’elles peuvent empêcher un supporter, suivi pour violence ou appartenance à un groupe de supporter dissous, à être interdit de stade jusqu’à 2 ans, et à pointer plusieurs fois par match dans un commissariat. Les supporters fustigent une mesure qui porte « atteinte à leur liberté de se déplacer sur le territoire ».

Ils s’élèvent enfin contre la répression faite autour de l’utilisation des fumigènes, qu’ils considèrent comme festif depuis la fin des années 70… Ces groupes Ultras font pourtant parti de l’INS, l’instance chargé d’assurer le dialogue entre groupe de supporters et autorités publiques.

Les groupes de supporters stéphanois qui, rappelons-le, seront fixés le 30 novembre sur les sanctions après les débordements lors du Derby. C’est à cette date, en tout cas, que l’AS ST Etienne est convoquée par la LFP.

Photo DR

Rédacteur en chef
Infos matinée