Les huit braqueurs présumés d’un fourgon blindé à Saint-Chamond interpellés

Photo DR

Huit braqueurs présumés, qui avaient ouvert le feu sur un fourgon blindé à Saint-Chamond le 25 septembre dernier, ont été interpellés lundi matin, principalement à Saint-Etienne, par plusieurs unités de la Brigade de répression et d’intervention (BRI) et la PJ stéphanoise.

« La majorité des interpellations, dans le cadre d’une enquête de la JIRS de Lyon, ont eu lieu à Saint-Etienne, les autres à Lyon et Saint-Raphaël (Var) », précise une source proche de l’enquête.

Des armes et des explosifs saisis

Les perquisitions ont permis de saisir armes, explosifs, et dispositifs de mise à feu, indique pour sa part Le Parisien, qui a révélé l’information.

Le 25 septembre dernier, un groupe de huit malfaiteurs a attaqué un fourgon blindé de Prosegur qui était en train d’approvisionner des distributeurs automatiques de billets (DAB) de la Caisse d’Epargne, dans le quartier d’Izieux, à Saint-Chamond, vers 6h45.

Ils ont ouvert le feu à l’arme automatique, mais les convoyeurs de Prosegur ont pu dégager leur fourgon bloqué par les voitures des braqueurs et aller le mettre à l’abri au commissariat de Saint-Chamond. Il n’y avait pas eu de blessé en dépit des nombreux impacts de balles relevés, ni d’argent volé.

Dans les heures qui ont suivi l’attaque, les enquêteurs de la PJ avaient retrouvé incendiées trois puissantes berlines utilisées par les braqueurs.

En apprenant l’interpellation des huit malfaiteurs présumés, un collègue des convoyeurs de fonds de Prosegur victimes de l’agression se déclare « soulagé par ces interpellations (…) on était pas rassurés ces derniers mois ». Selon lui, les trois hommes qui étaient dans le fourgon blindés « sont traumatisés. Ils n’ont pas repris leur activité depuis cet accident du travail et sont suivis par un psychologue ».

Photo DR

Rédacteur en chef
Infos matinée