Les leaders socialistes de la Loire pas tendres avec Hollande et Valls

jFHollande.jpg

16 ministres et 17 secrétaires d’État … La composition du Gouvernement Valls numéro 2 est connue. Comme prévu, les trois frondeurs Arnaud Montebourg, Benoît Hamon et Aurélie Filippetti ont été écartés. C’est un ancien banquier d’affaires de 36 ans, Emmanuel Macron, qui a été nommé à l’Economie… Tout le contraire d’Arnaud Montebourg, donc. François Hollande maintient ainsi le cap vers un programme social-libéral. Najat Vallaud-Belkacem est promue à l’Education nationale. C’est elle qui aura donc à gérer la mise en place de la réforme des rythmes scolaires. A la culture, Aurélie Filippetti est remplacée par Fleur Pellerin.

Dans la Loire, les leaders socialistes ne sont pas tendres avec l’exécutif. Le député et Premier secrétaire du PS dans le département, Régis Juanico, regrette dans un communiqué les départs de Benoît Hamon, d’Arnaud Montebourg et d’Aurélie Filipetti, qu’il définit comme des « personnalités compétentes, talentueuses, qui incarnent l’ancrage à Gauche et le volontarisme politique. » Régis Juanico salue particulièrement le bilan d’Arnaud Montebourg, en soulignant son implication forte « dans les dossiers ligériens de Forgital et d’Ascométal. »

Autre réaction, celle d’Alexandre Fuzy, l’animateur fédéral des jeunes socialistes de la Loire.  Il regrette « la décision autoritaire du Premier Ministre qui écarte ainsi tout débat de fond sur la politique économique et sociale » du gouvernement.

Rédacteur en chef
Infos matinée