Les opposants à l’A45 de nouveau réunis : « non au massacre des terres vivantes »

a45-une

Nouveau rassemblement des opposants à l’A45 devant le conseil département de la Loire à Saint-Etienne. Pendant que les élus adoptaient le budget 2017 qui prévoit un emprunt de 13 millions d’euros pour le financement de l’autoroute, habitants et agriculteurs ont proposé en fin de matinée des produits locaux sur la voie publique. Comme un symbole.

500 hectares de terres agricoles concernés

375 exploitations seraient directement menacées par la réalisation de l’A45 selon les associations de défense. Véronique, maraîchère avec sa fille, produit des fruits sur sa ferme de 5 hectares à Chagnon : « Pourquoi travailler en bio alors qu’on nous pollue autour ? Que mangent les députés, que mangent les ministres ? » 

Autre réaction, celle des habitants concernés par le tracé. Pour Maurice de l’Etrat, c’est mathématique : « personne ne paiera pour se rendre à Lyon ou dans la vallée du Rhône, cette autoroute ne sert à rien ».

Laurent Wauquiez se veut rassurant

Les opposants ont également fait le pied de gru ce jeudi au conseil régional de Lyon. Le président, Laurent Wauquiez, s’est engagé à apporter 140 millions d’euros. Le numéro 2 des Républicains se veut rassurant quant à l’avenir des agriculteurs du plateau mornantais : « Il faut voir comment on peut améliorer les travaux qui permettront de protéger leurs terrains, travailler sur l’arboriculture. La réponse ? bien entendre leur signal d’alerte ».

 

Journaliste
Chroniqueuse

  • Duc Thomas

    Je deplore son coût mais je penses quelle sera très utile. Cette autoroute n’arrivera pas nulle part puisqu il va y avoir le COL Contournement Ouest Lyonnais .