Les pompiers de plus en plus visés ? « Pas plus d’agressions que d’habitude » dit le syndicat FO Sdis 42

Crédit photo ACTIV RADIO

On revient sur le vol et la dégradation de deux véhicules de pompiers dans la nuit de samedi à dimanche à Montbrison.

La gendarmerie a annoncé mardi soir avoir procédé à l’interpellation de quatre individus (trois hommes et une femmes) âgés de 21 à 27 ans et suspectés d’être les auteurs de ces faits, à divers degrés. Les trois hommes sont originaires de Montbrison et sont défavorablement connus des services de justice, la femme, elle, réside à Génilac. Les deux véhicules avaient été retrouvés endommagés et en partie incendiés. Ils avaient été dérobés à la caserne de Montbrison, alors que les soldats du feu étaient en intervention au même moment. L’un des véhicules a même servi à faire un rodéo dans les rues de la ville.  Le trio sera jugé ce mercredi en comparution immédiate.

Les plaintes sont désormais systématiques

Des pompiers, qui dans certains quartiers de France sont de plus en plus souvent la cible d’actes malveillants. Le nombre d’agressions déclarées a augmenté sur les dix dernières années, selon l’observatoire national de la délinquance et des réponses pénales, parce que les sapeurs-pompier n’hésitent plus à porter plainte.

Mais attention aux amalgames, dit Denis Desautel, c’est le secrétaire général du syndicat FO SDIS 42 dans la Loire.

Crédit photo ACTIV RADIO

Rédacteur en chef
Infos matinée