Les Verts aux forceps

Sako-new.jpg

En l’absence de Payet, boudeur ou perturbé par une proposition parisienne (les deux ?), Saint-Etienne a trouvé un nouvel homme providentiel : Sako. Le latéral gauche a pris ses responsabilités en l’absence du meilleur buteur du club. Opportuniste, Bakary Sako, a récupéré deux « seconds ballons » à l’entrée de la surface pour inscrire deux buts identiques de son mauvais pied, le droit. Le break était fait à la mi-temps mais au retour des vestiaires, c’est Tabanou qui donnait le tournis à Saint-Etienne et inscrivait un superbe but. La suite fut un long « attaque-défense » dans lequel, à défaut d’être brillants, les Verts se seront montrés solidaires et courageux, pour finalement s’imposer. Outre le cas Payet, que Saint-Etienne devra gérer rapidement, l’AS Saint-Etienne a prouvé qu’elle pouvait gagner sans leur réunionnais. Saint-Etienne lance donc son année 2011 avec courage et abnégation. Au-delà de ça, sur le fond, les Verts devront faire un peu plus pour se rassurer définitivement et aborder un peu plus sereinement un mois de Février chaud avec les réceptions de Lyon et de Nice et deux déplacements à Montpellier et à Marseille.
(A la fin du match, Roland Romeyer, président du directoire et Dominique Rocheteau conseillé sportif ont fait le point sur cette fin de mercato, le cas Payet et celui de Rivière sollicité par Toulouse 24h avant le match)