Les vols low-cost vont bientôt disparaître à l’aéroport d’Andrézieux-Bouthéon

aéroport

Les vols low-cost vont bientôt disparaître à l’aéroport de Saint-Etienne : décision des élus du syndicat mixte ce vendredi. Les contrats avec Ryanair et Pegasus ne sont pas renouvelés. Le but : faire des économies et limiter le déficit qui était de 2.4 millions d’euros en 2016.

10 000 voyageurs par an

Les vols vers Fès, Porto s’arrêteront en octobre 2017. Juin 2018 pour Istanbul. Clairement, le low-cost coûte trop cher à l’aéroport. 700 000 euros à l’année pour la compagnie Ryanair par exemple. On devrait donc passer de 150 000 voyageurs par an à environ 10 000 (vols privés, AS Saint-Etienne, politiques). L’idée d’en faire un aérodrome est abandonnée. Le maintien d’un aéroport est primordial en cas d’événement important sur le territoire : Jeux Olympiques, Coupe du monde…

Nouvelle réunion d’ici 3 mois

L’aéroport désormais entre les mains de la Chambre de Commerce et d’Industrie n’est pas remise en question assure t-on du côté du Conseil Départemental. Une nouvelle réunion est programmée dans 3 mois maximum. D’ici là, la CCI doit réfléchir à un nouveau mode de fonctionnement. Les élus ont rejeté la proposition de l’entreprise privée SNC Lavalin, seule candidate à la reprise.

Journaliste
Chroniqueuse

  • Robert William Pedro

    C’est sur ! Vivement que la nature reprenne ses droits. D’ici 4 à 5 ans la végétation aura gagnée sur la piste, plus tard les installations s’écrouleront pour faire des niches à nos amis serpents et rongeurs. Et dans une trentaine d’année, ce sera le lieu idéal pour que nos bambins jouent à Indiana Jones en déterrant moults objets du début du siècle : bouteilles de coca, cartes d’embarquement, pièces de monnaie, vieille truelles et taloches,…

  • bob

    enfin il était temps !!!fermer le par la meme occasion ! ya autre chose a faire cet aéroport est un gouffre!