L’inquiétude des journalistes de France 3 Loire à Saint-Etienne

22-11-2013-france-3-rhone-alpes-auvergne

Les téléspectateurs de France 3 n’auront pas leur décrochage ce lundi soir dans la Loire. Les journalistes de la locale, à Saint-Etienne, sont en grève pour dénoncer la suppression annoncée de l’édition locale de 7 minutes à la rentrée prochaine. Les informations ligériennes seront intégrées dans un grand JT régional.

Les salariés (11 dont 8 journalistes, ndlr) craignent à terme des coupes dans les effectifs, voire la disparition du bureau. Cette suppression du décrochage local est une volonté de la direction nationale et ne concerne pas que France 3 Loire. Lyon est également touché. Elle s’explique par le fait que ce rendez-vous n’est pas suffisamment regardé car absent des différentes box. Fatima Bouyablane est déléguée du personnel (CGT) à France 3 Loire

La rédaction ligérienne « maintenue, confortée, valorisée »

Faut-il craindre des suppressions de postes ou une disparition du bureau stéphanois ? Pas du tout, rétorque la direction régionale. Le travail de la rédaction ligérienne sera au contraire « valorisé »  dans un grand journal régional. Et les effectifs seront conservés dans leur intégralité. André Faucon est le directeur régional de France 3 en Auvergne-Rhône-Alpes

Selon la déléguée du personnel, un JRI de la locale stéphanoise sera muté le mois prochain. La direction assure que celui-ci sera remplacé. Pas sûr que cela suffise à rassurer les personnels de France 3 Loire. On évoque même la possibilité d’entamer une grève illimitée.

Rédacteur en chef
Infos matinée