L’invité de la Rédac : le saltimbanque Chicandier

CHICANDIER PHOTO

Cette semaine, Activ reçoit l’humoriste Chicandier, stéphanois d’origine connu pour ses vidéos sur Facebook. Son ton décalé, potache et chauvin commence à trouver son public. Et à attirer les professionnels du métier. Rencontre.

Attaché à sa Ville

Avec son écharpe tartan et ses lunettes fumées, Laurent, de son vrai nom, ne passe pas inaperçu. Ce membre incontesté de la Jozerie, un groupe d’échange de blagues, s’est davantage fait remarqué il y a quelques semaines avec le « vendredi midi », une vidéo qui dépasse les 340 000 vues sur Facebook. Son personnage incarne « les gens qui ne s’interdisent rien, qui mangent gras, ne font pas de sport, picolent trop, ont le teint un peu rougeot mais se disent que la vie est courte. » Ce fan de Depardieu né à Bron (69) mais arrivé à Saint-Etienne à l’âge de 6 mois, a le coeur vert : « je crois qu’il n’y a pas un centimètre carré de cette ville où je ne me suis pas bourré la gueule » (rires). « Cette ville est passionnante et fascinante parce qu’elle a souffert et comme tout les gens qui souffrent, ils ont un peu plus d’épaisseur ». 

Repéré par Alex Lutz

L’ancien secrétaire général d’une grosse entreprise lilloise de 800 salariés s’est fait virer fin novembre 2018 à cause d’une vidéo qui « est plutôt mal passée auprès de la direction ». Un coup (de pouce) du destin qui l’invite en 2019 à réaliser son rêve. Celui de monter sur scène et de se consacrer pleinement à sa passion : les sketchs et la scène. Laurent écrit depuis l’adolescence. Avec sa troupe des Joz, il jouera pour la première fois au Grand Point Virgule à Paris. Son amitié avec le metteur en scène d’Alex Lutz l’a amené à rencontrer le comédien de Canal+ : « il m’a dit, je sais pas ce que je vais faire de toi mais y’a quelque chose ! ». En attendant, Chicandier a eu droit à une pastille spéciale dans Catherine et Liliane début janvier. Le lillois d’adoption mutliplie les allers-retours à Paris : « Tout me dépasse un peu mais je suis très heureux ».

Chicandier et toute la troupe des Joz le 21 mars, les 2 et 18 avril au Grand Point Virgule à Paris. Puis le 28 juin à Saint-Etienne, salle Jeanne d’Arc.

Interview complète :

Journaliste
Chroniqueuse