L’invitée de la Rédac : Irène Breuil, présidente de la CCI stéphanoise

IMG_5741

A l’occasion de la journée internationale des femmes, ACTIV reçoit une chef d’entreprise ligérienne : Irène Breuil. Celle qui a commencé sa carrière dans l’industrie lourde vient d’être élue présidente de la CCI Saint-Etienne Loire.

Une première depuis 1833

Elle est la première femme élue à ce poste depuis 1833 : « Je suis très fière et heureuse évidemment ! C’est une responsabilité importante puisqu’on représente 22 000 entreprises du territoire. Il faut être proche de toutes, qu’elles soient dans l’industrie, le service ou le commerce ». Irène Breuil, originaire de Boën-sur-Lignon, a débuté dans la forge et la mécanique : « il y 20 ans, vous imaginez, tout n’était pas simple pour la jeune femme que j’étais. Il faut prouver et être encore plus compétente parce qu’on nous attend au tournant ! »

Des freins économiques pour les femmes

Il y a une dizaine d’années, Irène Breuil s’est lancée dans l’entreprenariat et la fabrication textile à savoir du linge pour les SPA et les instituts. En 2006, elle crée également une entreprise qui distribue des cosmétiques bio. « J’ai un pied dans la fabrication et un pied dans le numérique ! ». Le site de Saint-Jean-Bonnefond emploi 15 personnes. La casquette de présidente, elle l’a également pour l’association Femmes Chefs d’Entreprises qui compte 27 adhérentes dans la Loire, 2 000 au niveau national. Un conseil pour celles qui veulent se lancer dans la création d’entreprises ? « Ne restez pas seule et essayer d’intégrer un réseau pour échanger, discuter et se rassurer. Osez, allez-y ! ». Certains freins économiques existent encore : « les chiffres prouvent qu’il est plus difficile pour les femmes d’accéder aux levées de fond. Il y a du travail auprès de nos partenaires banquiers. »

Interview complète =>

Journaliste
Chroniqueuse