Loire et région : l’inquiétude des commissaires aux comptes

Photo DR

La grogne des commissaires aux comptes de la Loire et de la région. Ils sont tous d’abord experts comptables, mais peuvent être mandatés pour certifier les comptes des entreprises. Des audits obligatoires dès lors qu’une société dépasse les 2 millions d’euros de chiffres d’affaires. Et bien, ça va changer.

Pour s’aligner sur les autres pays européens, le gouvernement va relever ce seuil à 8 millions d’Euros. Un projet de loi sera présenté le mois prochain. Cela signifie concrètement que 160.000 PME et TPE au niveau national pourraient sortir du système et ne plus être dans l’obligation de faire valider leurs comptes par un expert.  Autant d’entreprises qui seraient donc exposées au risque de faillite, estime Damien Dreux, président de l’ordre des experts comptables Rhône-Alpes 

Pour les petites et moyennes entreprises qui sortiraient du système à terme, ce changement représenterait une économie de l’ordre de 5.500 Euros par an.

Un tiers des 900 commissaires aux comptes de l’Ain, du Rhône et de la Loire directement menacés

Un changement qui aura forcément un impact sur la profession tout entière… 10.000 emplois sont menacés dans les cabinets d’audit en France comme l’explique Benoit Périn, expert-comptable et commissaire aux comptes à Saint-Etienne 

Les experts-comptables et les commissaires aux comptes feront grève et manifesteront dans les grandes villes de France le 17 mai prochain.

Photo DR

Rédacteur en chef
Infos matinée