Loire : le centre d’addictologie Rimbaud favorable à une dépénalisation du cannabis

Photo d'illustration / DR

« La prohibition du cannabis en France mérite d’être discutée »… Cette phrase prononcée lundi soir par le secrétaire d’Etat aux relations avec le Parlement Jean-Marie Le Guen a eu le mérite de relancer le débat autour de la dépénalisation du cannabis… Le Président d’Auvergne-Rhône-Alpes et numéro 2 des Républicains Laurent Wauquiez a pour sa part estimé que le « gouvernement a décidé d’enfumer les gens », se demandant si « tout ça est bien sérieux ».

Faire la différence entre « légalisation » et « dépénalisation »

La rédaction d’ ACTIV s’est rendue à l’association Rimbaud, centre d’addictologie qui dispose de deux antennes : une à Saint-Etienne et une à Roanne. Son directeur, Stéphane Riou juge important de faire la distinction entre la légalisation et la dépénalisation. Il est plutôt favorable à cette dernière option, si l’Etat joue bien son rôle

Dans ce contexte, il est utile de rappeler les ravages que peut causer la consommation de cannabis chez les jeunes

Selon l’OMS, la France est le pays qui compte le plus grand nombre d’adolescents qui consomment du cannabis. 29 % des garçons et 26 % des filles de 15 ans ont déjà expérimenté le cannabis. La moyenne internationale est de 15 %.

 

 

 

Photo d'illustration / DR

Rédacteur en chef
Infos matinée