Loire : réunion du comité départemental loup ce lundi en Préfecture

loups-idees-recues-676
MàJ – mardi 15 mai – 7h42

Fin février, la présence d’un loup solitaire dans le département de la Loire était attestée par des experts. Et c’était une première. Constatations faites après l’attaque d’un mouton à Saint-Pierre-de-Boeuf, dans le Pilat. Deux mois et demi plus tard, un comité départemental loup s’est réuni ce lundi après-midi en Préfecture. Réunion qui avait été reportée. Il s’agissait de faire le point sur la situation.

Mise en place de mesures adaptées

Le Préfet, Evence Richard, est revenu sur les faits qui se sont déroulés dans la nuit du 26 au 27 février dernier. Un loup solitaire a attaqué un mouton dans la commune de Saint-Pierre-de-Bœuf. Des constations ont ensuite été faites par l’office national de la chasse et de la faune sauvage et par la louveterie départementale. L’objectif du comité départemental du loup est de rassembler tous les acteurs concernés par l’arrivée de l’animal dans la Loire, soit les services départementaux et régionaux de l’état, la louveterie, des représentants agricole, forestier, environnementaux et cynégétique.

Et de mettre en place des mesures adaptées : renforcement du réseau d’observateurs, relevé d’indices de présence, analyse de la vulnérabilité des élevages ou encore la protection des troupeaux.
La présence du loup dans le département à certes été avérée, mais cela ne signifie pas que la Loire est une zone de présence permanente de l’espèce.

Pour Denis Thoumy, responsable du service environnement à la DDT, direction départementale des territoires de la Loire, il n’est pas question pour l’instant d’autoriser le tir du loup comme cela a pu être fait dans d’autres départements.

propos recueillis par Elora Waguet

Rédacteur en chef
Infos matinée