Lorette : polémique autour de messages diffusés sur les panneaux de la ville

Crédit photo DR / L'un des messages diffusés par la ville de Lorette
Article mis à jour à 15h51

Le maire de Lorette Gérard Tardy fait parler de lui… Alors que le ramadan, période de jeûne pour les musulmans, débute aujourd’hui, l’élu suscite la polémique après les messages affichés sur le panneaux de sa communes ce week-end : « le ramadan doit se vivre sans bruit » et « la République se vit à visage découvert »… La communauté musulmane s’étonne de ne pas avoir été consultée avant.

Très sollicité par les médias, Gérard Tardy a répondu via un SMS groupé aux journalistes, parlant de « tempête dans un verre d’eau ». Les messages mis en ligne sont selon lui de « simples rappels à la loi »… (capture d’écran ci-dessous)

SMS

Pour le porte-parole de la mosquée Mohammed VI à Saint-Etienne, un ramadan sans bruit, c’est déjà le message que les imams font passer dans leurs prêches. Il n’y a donc pas lieu de polémiquer, sauf si le maire cherche réellement à stigmatiser. Ecoutez Aldo Mouden

Pour Aldo Mouden, la stigmatisation des musulmans est beaucoup plus claire et apparente, en revanche, dans le message rappelant que la « République vit à visage découvert »

Des réactions politiques sur les réseaux sociaux

Sur Twitter, le sénateur socialiste Maurice Vincent se dit « scandalisé par cette stigmatisation ».

Au contraire, le FN apporte son soutien total au maire de Lorette qui ne fait – selon lui – que « rappeler des vérités ».

Précisons que Gérard Tardy, élu du parti « Debout la République » de Nicolas Dupont-Aignan avait déjà été épinglé pour des propos discriminatoires tenus à l’égard des musulmans en 2003.

Crédit photo DR / L'un des messages diffusés par la ville de Lorette

Rédacteur en chef
Infos matinée