Lorient 2-1 ASSE : c’est pas tous les jours Noël !

eagasse-moulin004

Les Stéphanois ont obtenu ces dernières semaines nombre de résultats sur le fil en proposant des prestations moyennes parfois conclues par des scénarii heureux pour ne pas dire flatteurs. Samedi à Lorient, la relative « baraqua » stéphanoise n’a pas suffi. Il faut dire que les Verts se sont rapidement mis une balle dans le pied quand Moulin est sorti inexplicablement aux devant de Moukandjo, imprimant dans la tête des spectateurs et de l’arbitre l’action de Schumarer sur Battiston.

A la différence du 8 juillet 1982, l’arbitre cette fois n’oubliait pas le carton dans sa poche et excluait Moulin logiquement, à la différence du match Sévillan (fort heureusement) Moukandjo se relevait et reprenait la rencontre.

Réduit à dix, Maisonnial remplaçait Béric et prenait les bois stéphanois. Dominés par des Lorientais peu convaincants les Stéphanois encaissaient tout de même le premier but par Phillipoteaux en fin de première mi-temps. La seconde période fut dans la même veine avec plusieurs parades déterminantes de Maisonnial. Mais le numéro 3 des Verts finissaient par s’incliner une seconde fois sur un contre conclu par Cabot.

La réduction du score de Pajot de de la tête ne changeait rien. Il n’y aura pas eu cette fois de miracle comme à Bruxelles, de renversement comme à Angers, l’ASSE doit apprendre a livrer des prestation constantes car des demi-heures consistantes ici et là ne suffisent pas toujours.

Le best-of du match

Les réactions d’après-match

Journaliste
Commentateur sportif