Lyon corrige Saint-Etienne

Bayalsite-new.jpg

Saint-Étienne avait entamé le 101e derby de l’histoire de la meilleure des manières en imposant son rythme et en ouvrant logiquement le score à 13ème minute de jeu par Carlos Boccanegra. Dominateurs les Verts semblaient bien lancés dans cette rencontre. S’il est coutume de dire qu’au très haut niveau les erreurs se payent cash, les Verts en ont fait l’amère expérience en laissant Lyon se relancer suite à une erreur de marquage sur le premier corner lyonnais. Gomis clouait les Verts. Dans la foulé les Rhodanien qui n’en demandaient pas tant, prenaient le dessus et inscrivaient un second but encore sur corner (Bayal,c.s.c, 40e). En réalité, après l’égalisation, les Stéphanois furent aussi fantomatiques qu’ils avaient été bons avant. La seconde période a vu les Verts essayer mais avec trop de crispation et de maladresse pour contrecarrer les plans Lyonnais. Les hommes de Claude Puel profitaient même des errances de la défense verte pour donner une certaine ampleur à la déroute par deux buts supplémentaires signés Bastos puis Briand. La leçon à retenir de ce match est que les Verts ont été trop tendres, qu’ils se sont laissés « bouffer » par l’enjeu et qu’ils n’ont pas su répondre quand Lyon a pris le dessus. Aussi cruel que cela puisse paraitre, les Verts sont clairement tombés samedi sur plus expérimentés et plus forts qu’eux.

Timothée Maymon