Manifestation des gilets jaunes : trois déferrements devant le parquet de Saint-Etienne lundi matin

photo ACTIV

Cinq personnes étaient en garde-à-vue dimanche soir, dans le cadre de violences commises samedi et dimanche à Firminy, Saint-Chamond et Saint-Etienne à l’occasion de manifestations de gilets jaunes ce week-end dans la région stéphanoise.

Plusieurs personnes blessées à Firminy

Trois de ces hommes seront déferrés lundi matin devant le parquet de Saint-Etienne. Deux autres devraient l’être ultérieurement une fois bouclée les enquêtes en cours, selon le parquet de Saint-Etienne. Parmi ceux qui seront présentés lundi matin figure un automobiliste dont la voiture a foncé sur un barrage, samedi après-midi, dans le quartier Fayol-Gaffard, à Firminy. Plusieurs personnes ont été sérieusement blessées et hospitalisée à cette occasion. Une s’est vu prescrire une Interruption totale de travail (ITT) de 45 jours et une autre une ITT de 7 jours. Ces conducteurs devront répondre de violences volontaires avec arme (leur véhicule) à l’occasion d’une manifestation publique.

Une autre personne, membre des gilets jaunes, doit être déferrée pour des violences volontaires en réunion sur un des automobilistes qui avait forcé un barrage, blessant des gilets jaunes. Un dernier déferrement envisagé concerne un individu alcoolisé, soutien des gilets jaunes, suspecté d’outrage, rébellion et violences légères, n’ayant pas entraîné d’Interruption totale de travail (ITT), sur un policier.

photo ACTIV

Rédacteur en chef
Infos matinée