Manifestation : deux agressions sur des journalistes à Saint-Chamond

DvA3j1vW0AAu3YM

Deux agressions ont eu lieu à une heure d’intervalle sur une aire d’autoroute près de Saint-Chamond.
Une équipe de BFMTV et une journaliste du Progrès ont été prises à partie samedi matin à Saint-Chamond par des Gilets jaunes, tandis qu’ils couvraient leur action de blocage de l’autoroute A47, a-t-on appris auprès de leurs rédactions.

Le reporter et le cameraman de BFMTV, accompagnés par deux agents de sécurité, ont déclaré avoir été ciblés par un groupe d’une vingtaine de Gilets jaunes après avoir réalisé un duplex depuis l’aire du Pays du Gier, à Saint-Chamond.

L’équipe de télévision a réussi à les empêcher de leur soustraire leur caméra, mais celle-ci a été endommagée durant l’altercation. « Les micros ont été arrachés. Elle n’est plus en état de fonctionner », a précisé l’un des journalistes, en ajoutant qu’un des agents de sécurité a été légèrement blessé à une main. Il précise que la direction de la chaîne d’information en continu, dont « le nom a été conspué par les agresseurs », va très vraisemblablement déposer une plainte.

Deuxième agression une heure plus tard

Une heure plus tard, sur le même site, en bordure de l’A47, qui était coupée dans les deux sens par des incendies allumés sur la chaussée, une journaliste du quotidien régional La Tribune-Le Progrès a, à son tour, été agressée par deux personnes vêtues de gilets jaunes.

« Ce couple l’a bousculée pour s’emparer de son smartphone avec lequel elle prenait des photos. D’autres Gilets jaunes sont intervenus pour récupérer et lui restituer l’appareil », a déclaré le directeur départemental du quotidien, Patrick Maugé, qui a annoncé son intention de porter plainte.

Dépêche AFP

 

Journaliste
Infos après-midi