Marc Petit : une autre « affaire » dans l’affaire ?

Capture d'écran d'un reportage de TL7 ce lundi 25 février / Jean-Paul Valour (Les Patriotes) sort du bureau du directeur de cabinet du maire de Firminy Marc Petit
MàJ – vendredi 1er mars – 17h32

La condamnation de Marc Petit à un mois de prison avec sursis pour agression sexuelle continue de faire tanguer la mairie de Firminy. Sur les 33 élus municipaux, 17 dont la totalité du groupe d’opposition de droite, demandent la tenue d’un conseil municipal extraordinaire afin de pousser le maire vers la sortie. Mais celui-ci n’a pas l’intention de céder aux pressions. Lundi dernier, lors d’une déclaration à la presse, il a annoncé qu’il faisait appel du jugement de première instance et continué à clamer son innocence.

Mais un fait plus politique pourrait embarrasser Marc Petit. Juste avant ce point presse lundi, l’édile communiste a été vu sortant du bureau de son directeur de cabinet en compagnie de Jean-Paul Valour, le seul conseiller municipal de Firminy étiqueté « Les Patriotes », le mouvement de Florian Philippot… Ce dernier dément tout rapprochement avec le maire

Jean-Paul Valour affirme qu’il n’était pas dans le bureau du directeur de cabinet mais dans la salle des mariages. Il voulait assister à la conférence de presse du maire qu’il pensait « publique ». En le voyant, Marc Petit lui aurait demandé de partir.

Jean-Paul Valour a fait suivre à deux reprises des communiqués de presse dans lesquels il disait « prendre acte » des différents rebondissements suite à la condamnation de Marc Petit. Dans le dernier, il rappelait même que le maire de Firminy était, suite à sa décision de faire appel, présumé innocent.

Des manoeuvres avec l’élu « Patriote » pour garder son fauteuil de maire ?

L’opposition de droite au conseil municipal dénonce une manoeuvre de Marc Petit pour rester maire… Le prochain conseil municipal est prévu le 1er avril avec à l’ordre du jour le vote du budget. Si le maire n’a pas la majorité, il ne sera plus en mesure de diriger sa ville et le Préfet pourrait alors imposer des élections… Julien Luya est le chef du groupe Union pour Firminy

propos recueillis par Marie Dufour et Léa Dusson

Capture d'écran d'un reportage de TL7 ce lundi 25 février / Jean-Paul Valour (Les Patriotes) sort du bureau du directeur de cabinet du maire de Firminy Marc Petit

Rédacteur en chef
Infos matinée