Metz 3 – 0 ASSE : Le néant absolu

Pour son premier match avec les Verts, Yann M'Vila n'a pas vraiment rassuré. Mais il est encore loin de son meilleur niveau. Crédit photo : asse.fr

Alors que les Verts s’étaient rassurés avec deux victoires de rang en 2018, et les arrivés de M’Vila et N’Tep, tout est retombé en l’espace de 90 minutes à Metz. Au-delà de la lourde défaite 3-0 ce soir, c’est surtout la pauvreté affichée face au dernier de Ligue 1 qui interpelle.

 

C’était Noël après l’heure

Parti avec un 4-3-3 sans véritable attaquant – ce qui n’a jamais été une réussite cette saison – les Verts éprouvaient les pires difficultés à sortir de leur camp en début de match. Jean-Louis Gasset nous avait pourtant prévenu en conf de presse hier, les Stéphanois entament toujours leurs matchs crispés. Mais là, ils se sont carrément transformés en Père Noël. Dès la 12è minute, M’Bengue perd un premier ballon au milieu de terrain, puis en deuxième rideau, il pousse mollement en retrait vers Moulin obligé de faire faute sur Milicevic. Pénalty transformé par Rivière (1-0, 13′). Et trois minutes plus tard, Perrin se troue sur sa relance, ce qui offre une contre-attaque victorieuse de Roux pour Dossevi (2-0, 16′). Et l’addition aurait même pu être bien plus salée sans un grand Jessy Moulin. Il faudra même attendre l’entrée de Béric (39′ – à la place d’un Dabo toujours aussi agressif) pour voir le premier tir stéphanois. Une double action où Béric, puis Hamouma buttait sur Kawashima.

 

0 pointé en deuxième mi-temps

Mais au retour des vestiaires, il n’y avait rien à espérer de mieux. Bien au contraire, le déchet technique était même le meilleur allié des deux camps en deuxième période. Les Verts étaient sans idées et sans talent, face à des Messins qui n’avaient plus à faire le jeu dans cette rencontre. Les Mosellans trouvaient même une troisième fois le chemin des filets à un quart d’heure de la fin. Sur un corner qui filait au deuxième poteau, Palmieri remettait dans la surface, pour la tête de Milicevic qui transmettait à Roux, pour catapulter de la tête dans la lucarne de Moulin (3-0,78′). Et parce qu’une mauvaise nouvelle n’arrive jamais seule, Hernani se faisait bêtement expulser après 2 jaunes reçus en deux minutes (83′ et 85′).

 

Après ce dixième revers de la saison, les Verts restent miraculeusement 14è, mais avec 2 points d’avance sur le dix-huitième, et affichent désormais la pire défense de Ligue 1 (36 buts encaissés). Inquiétant aussi, quand on sait qu’il reste 3 matchs en moins de 10 jours. Et ça recommence dès dimanche, à Nice.

Pour son premier match avec les Verts, Yann M'Vila n'a pas vraiment rassuré. Mais il est encore loin de son meilleur niveau. Crédit photo : asse.fr

Journaliste